Partagez | 
 

 it's always darkest before the dawn - MATTHEW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



MESSAGES : 60
VOS ENVIES : retrouver mon frère ~ devenir quelqu'un d'importante ~ boire à outrance.
SITUATION CIVIL : célibataire
PSEUDO : blackroses.
CELEBRITE : Phoebe Tonkin

MessageSujet: it's always darkest before the dawn - MATTHEW   Dim 17 Juin - 18:24


J'ai cru étouffer un instant. Entourée de deux corps bodybuildés, je ne parvenais à m'échapper. Je me contentais de mouvoir mon corps entre eux. Ca n'avait rien de glorieux et j'avais peur que l'alcool m'ait déjà engourdis l'esprit. Fort heureusement non. J'avais encore suffisamment de contrôle pour m'extirper de là avant que ce ne vire au mauvais trip d'une sale soirée. Il fallait garder la tête froide. Tant que j'étais ici, il faudrait me méfier. On ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Après tout, c'est vrai, je ne suis qu'une humaine. Un humaine forte, qui sait à peu près tout ce qu'il y a à savoir. Mais une humaine quand même. Tout serait plus facile si Sean était là. Mais non, n'y pense pas Ben, il n'est pas là. Il n'est plus là. Je parviens à m'extirper du Trackside Tavern à force de coups de poing et de pieds écrasés. Avec la musique que déversait d'immenses basses, on entendait à peine les cris de protestations des uns, et des autres, mécontents que je leur ai fait lâcher leur verre ou éloigner de leur proie du soir. Je m’ennuyais de pied ferme sans vraiment savoir pourquoi. Cette sensation était désagréable. C'était comme être en manque. En manque de quoi ? J'avais ma petite idée là-dessus mais ce n'était pas une bonne chose. Vraiment pas. Je chassais cette étrange pensée d'un mouvement fugace de la tête. L'air frais, dehors, me piqua le visage. Ça faisait du bien. Après la chaleur étouffante du bar, la fraîcheur de la nuit était aussi agréable qu'une baignade en été. Je fermais les yeux, juste le temps de profiter. D'ici quelques minutes, dans ma robe noire et ma veste en cuir, j'aurais surement froid et prierais pour être chez moi. En attendant, je respirais enfin. Je me mis en marche, croisant les bras sur ma poitrine pour conserver le plus de chaleur possible. Je redoutais un peu, je dois le dire, de m'attarder dans Broad Street. Même à cette heure tardive, je me méfiais de la ville. Surtout de ces coins sombres et dans cette grande avenue, il y en avait. De nombreuses petites ruelles s’échappaient sur les côtés. Je frissonnais à l'idée de me balader dans l'une d'elle. Sans Sean, je me ferais croquer en une minute. Je n'avais pas emmené mon arme. Trop lourde, trop voyante. Et puis, je redoutais surtout les vampires à cette heure, et tout le monde le sait, une balle ne peut rien contre eux. Deuxième frisson. Il vallait mieux ne pas tarder. Et comme pour accompagner cette pensée, mon talon céda. Tandis que je perdais l'équilibre, je maudis cette nuit qui semblait bien mal partie. Je me retenais en m'appuyant contre une voiture garée sur le bas-côté -heureusement, elle n'avait pas d'alarme. « Saleté de chaussure de merde ! » pestais-je en observant les dégâts. Chaussure fichue, aucun doute. Je contemplais un instant le talon indépendant du reste. Dire que j'avais passé cent dollars la-dedans. Bel investissement, bravo Ben.
Trop occupée que j'étais à pester contre la malchance qui m'encombrait la vie, je ne le vit pas venir. En fait, je ne perçu même pas l'ombre frôlant mon dos. Je fis volte face soudainement, que je sentis le poids d'un regard sur moi. Je collais mon dos contre la voiture, prête à repousser la monstre qui m'attaquais. Sauf qu'il ne m'attaqua pas. Et que je n'avais pas besoin de me protéger. Enfin si, j'aurais dut. Mais je trouvais cela inutile. Avec lui, du moins. « Te glisser furtivement derrière moi, comme ça, c'est vouloir ma mort avant même d'avoir prit un peu de mon sang. » lâchais-je avec légèreté. J'étais parcourus de petit picotements tout le long du dos. Rien à voir avec la peur. C'était en lien direct avec l'ennui qui m'habitait quelques instant plus tôt. C'était l'instinct de survie. C'était le plaisir du danger. Car Matthew -tel était son nom- n'était pas un petit agneau égaré. Il n'avait plus rien d'humain. Il se nourrissait de sang. De mon sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



On a tous besoin de croire que quelque chose existe au delà de la banalité du quotidien.


MESSAGES : 186
METIER : Videur au Trackside Tavern, homme de main de son boss
VOS ENVIES : Destructrices, empoissonées et malsaines
SITUATION CIVIL : Volage depuis qu'elle n'est plus là.
PSEUDO : Mags
CELEBRITE : Jamie Dornan

MessageSujet: Re: it's always darkest before the dawn - MATTHEW   Dim 17 Juin - 19:50


C'est l'heure de la pause. Matthew se fait docilement remplacer alors qu'il entre dans la boite pour aller prendre un petit verre. La barman, il l'appréciait bien cette petite, peut-être qu'il pourrait avoir un petit diner pour ce soir, qui sait ? N'empêche, alors qu'il se faufile à travers la foule avec une aisance vampirique, il entend des gens se plaindre, à première vue, il s'en contre fiche, sauf que voilà, lorsqu'il voit contre qui ils pestifèrent, il ne peut s'empêcher de sourire. Sa brune, sa Ben. La sienne. Il s'arrête un moment et l'observe en train de se diriger vers la sortie. Il lance un regard au bar, puis à la brune, et recommence. Tant pis, il n'aurait pas d'alcool ce soir, la pression que cette humaine exerçait sur lui était bien trop forte pour y résister. Il s'empressa alors de la suivre à pas de loup, oui, comme ses gracieux ennemis font dans le fameux diction. Elle s'engage dans la rue, sombre, en pleine nuit, vêtue d'une simple robe et d'une petite veste en cuir par dessus. Tout ce qu'il faut pour attirer les mauvais être du coin. Il n'apprécie pas, il manquerait plus qu'un vampire ou qu'un démon la voit et la tue. Il continua donc de la suivre, avec une petite arrière pensée. Il gouterait bien un petit quelque chose, sauf qu'il ne veut pas l'arrêter. Alors, si elle s'arrête, par contre, c'est autre chose, ils e fera un plaisir de venir vers elle, dans le cas contraire, il ne fera que la suivre jusqu'à son domicile, dans le cas où elle aurait besoin de lui.

Il continua, jusqu'à ce qu'il entende un crack rompant la silence de la nuit, il ne peut s'empêcher de sourire devant ses jurons qu'elle lance avant de s'appuyer contre une voiture. Si ça c'est pas le destin, il est obligé d'aller la voir. Alors oui, il se faufile derrière elle, sans un bruit. Il la regarde, laissant doucement sa tête se courber sur la gauche pendant qu'elle le fixe. « Te glisser furtivement derrière moi, comme ça, c'est vouloir ma mort avant même d'avoir prit un peu de mon sang. » Un sourire envoutant, mais aussi malsain s'afficha sur ses lèvres, avant de lever sa main vers la joue de la jeune humaine. Celle qu'il considérait comme son humaine. « Ca aurait été du gâchis. » Lui dit-il, en levant doucement ses cheveux cachant consciencieusement sa gorge ou deux petits trous presque imperceptible lui sautent aux yeux. « Tu sais que ce n'est pas malin de te balader ainsi en pleine nuit, tu pourrais tomber sur bien pire que moi Ben. » Lui susurra-t-il doucement, tout en gardant le contact de sa main contre son coup, son ouïe déjà calé contre le rythme cardiaque de cette dernière. Sa simple proximité lui donnait envie de se nourrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MESSAGES : 60
VOS ENVIES : retrouver mon frère ~ devenir quelqu'un d'importante ~ boire à outrance.
SITUATION CIVIL : célibataire
PSEUDO : blackroses.
CELEBRITE : Phoebe Tonkin

MessageSujet: Re: it's always darkest before the dawn - MATTHEW   Dim 24 Juin - 13:15


Dans la nuit noire, je trouvais toujours un semblant de réconfort. Le défis, la peur provoquait en moi un voile de désir malsains. L'adrénaline qui s'insinuait dans mes veines était aussi chaleureuse qu'un feu en plein hiver. Même si tout mon corps s'agitait de frissons étranges, je ne pouvais m'empêcher de me nourrir de ce doute tandis que j'évoluais seule. Enfin seule. Je n'avais jamais été convaincue d'être totalement seule nulle part. Il y avait toujours des ombres qui rodaient autour. Celle de Matthew plus que n'importe quelle autre mais je ne parvenais à savoir si c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver. Il était dangereux. Vénéneux comme ce devrait être interdit. Pourtant, alors que je luis faisais face, la peur se métamorphosa en autre chose. Je me mordis la lèvre, levant les yeux vers son visage si beau, tendant le cou. A sa merci, comme toujours. Je sentais encore à cet endroit la brulure d'une cicatrice. Trace de son passage. Le contact de sa main sur mon corps m’envoutait plus encore que son sourire. Il pouvait avoir ce qu'il voulait. Absolument tout, pour peu qu'il me regarde comme ça. Comme si je comptais. Comme si j'avais de l'importance. C'était tout ce que je souhaitais. Compter un minimum. Ne pas être une humaine basique, invisible. Avec lui, j'existais et cette simple sensation me suffisait. Il pouvait faire ce qu'il voulait de moi. Il le savait. « Du gâchis pour toi ? Se pourrait-il que j'ai quelque chose en échange de mes cadeaux ? » demandais-je plus par curiosité qu'autre chose. Je n'étais jamais sûre de notre accord lors de nos rencontre. Il faut dire que mon cœur battait si vite que mon esprit se noyait dans l'incompréhension. Il se plaisait surement à écouter chaque pulsation comme je peux écouter avec plaisir du Nina Simone. Je ne pus m'empêcher de me braquer cependant. « Tu n'es pas mon père à ce que je sache ... et cette tenue ne te plait-elle pas ? » Je le repoussais doucement et tournai sur moi-même pour qu'il puisse me contempler. Si ce n'était pas lui que je parvenais à séduire, je pouvais en avoir tant d'autre !

J'aimais plaire. Plus encore séduire et exciter les foules des que je sortais. Matthew, ça avait été une proie. J'avais était le chasseur. Juste un instant. Pas très longtemps avant que les rôles ne soient inversés. Je suis rapidement devenue SA proie et lui le chasseur. Et tout en gardant cela à l'esprit, je me laissais, certains soirs, capturer et dévorer pour les beaux yeux de Matthew. Ce que je gagnais ? Je vous l'ai déjà dis, un sentiment d'exister grisant. J'attachais alors mes cheveux en une queue de cheval haute. Le pouvoir que j'avais sur lui était plaisant. Je m'en rendais de plus en plus compte. Dévoiler ma peau lisse ne faisait que partie du jeu. Un jeu dangereux où je pouvais facilement en perdre la vie pour peu que le vampire ne se lasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



On a tous besoin de croire que quelque chose existe au delà de la banalité du quotidien.


MESSAGES : 186
METIER : Videur au Trackside Tavern, homme de main de son boss
VOS ENVIES : Destructrices, empoissonées et malsaines
SITUATION CIVIL : Volage depuis qu'elle n'est plus là.
PSEUDO : Mags
CELEBRITE : Jamie Dornan

MessageSujet: Re: it's always darkest before the dawn - MATTHEW   Dim 24 Juin - 15:44


Le regard perçant, vrillait sur Ben, Matthew ne se gênait pas pour la dévorait des yeux. C'était le cas de le dire, puisque Ben avait ce pouvoir de provoquer un sentiment de frustration chez l'immortel. Dès qu'elle était dans les parages, il pouvait entendre la moindre pulsation de sang, et ainsi sentir ses crocs se languir. C'était un sentiment assez désagréable en soi, dépendre de quelqu'un, mais il aurait pu tomber sur une humaine bien moins intéressante que la brune. Oui, celle-ci était très intéressante, elle connaissait sa nature, et n'était pas dégoutée par ce qu'il lui faisait. Il lui arrivait même à penser qu'elle aussi prenait du plaisir. Il faut avouer que lorsqu'il plante ses crocs, il sent tout son corps s'emballer. « Du gâchis pour toi ? Se pourrait-il que j'ai quelque chose en échange de mes cadeaux ? » Matthew étira sensuellement son sourire en fixant la belle. « Hum ... Faut voir, on peut toujours s'arranger. » Se trouva-t-il à murmurer, en s'emparant délicatement d'une des mèches brune qui virevoltait dans sa direction. Il était tellement proche de la mortelle qu'il sentait la moindre de ses réactions, un jeu plaisant, très plaisant.

Il lui fit cependant quelques critiques sur sa sortie du soir. Il n'était pas son père, certes, mais il n'aimait pas la voir trainer pour la simple et bonne raison qu'il pouvait la perdre à n'importe quels coins de rues. C'était quelque chose qu'il ne voulait surtout pas. Pour la simple et bonne raison qu'il était accroc au liquide qui se déversait dans ses veines. Elle le repoussa alors, d'une main. Se laissant faire, il s'écarta alors qu'elle tournait sur elle même. « Tu es ravissante, et c'est bien le problème. Je n'aime pas penser que d'autres puissent te voir ainsi. » Possessif ? C'était sa nature vampirique qui lui avait imposer. Il voyait Ben comme une petite chose avec un grand pouvoir sur lui, mais seulement sur lui. Elle n'avait aucun moyen de se défendre, il avait donc prit ce rôle, mais elle n'était pas non plus obligée de provoquer le danger. Il resta où elle l'avait poussé alors qu'elle relevait ses cheveux, dévoilant sa peau. La petite brise porta le doux parfum jusqu'au vampire qui sentit sa vraie nature ressortir. Il s'approcha instinctivement de la belle. Elle jouait un jeu avec Matthew, un jeu qui ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Il approcha alors son visage de la belle, avant de descendre ses lèvres vers le cou de Ben. Il s'amusait à entendre son coeur s'accélérait alors qu'il ne fit que lui déposer un baiser. un baiser appuyé, long, mais délicat, sans aucun signe de croc. C'était une torture pour lui ne de pas satisfaire sa soif immédiatement, mais il se retenait. Ce n'était pas l'endroit pour le faire. Il voulait avant tout se protéger. Il ne s'écarta pas d'elle pour autant, juste remontant son visage vers le sien. « Une ruelle sera des plus adaptées si tu n'as rien de pressant à faire. » De toute manière, il ne la laisserait pas partir, pas maintenant alors qu'il l'avait l'irrémédiable envie de se nourrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: it's always darkest before the dawn - MATTHEW   

Revenir en haut Aller en bas
 

it's always darkest before the dawn - MATTHEW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Camden :: Broad Street-