Partagez | 
 

 Let's Burn The Baby ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


MESSAGES : 127
METIER : Lieutnant de police
VOS ENVIES : Tuer ce démon. A tout prix.
SITUATION CIVIL : Célibataire
PSEUDO : Ken
CELEBRITE : Jensen Ackles

MessageSujet: Let's Burn The Baby ! [PV]   Sam 30 Juin - 10:02




Analynn-Sara & Kenton


Il était tard, ce soir-là. Je me trouvais posté avec ma Chevrolet devant une somptueuse maison, qui cachait un jardin immense, et paraissait à la fois moderne, et simple. Conviviale. Familiale. A l'intérieur, je pouvais distinguer grâce à la lumière de la cuisine, une femme, et sa fille. A une table, sûrement en train de manger le repas du soir. Perpétuant le rituel, comme toute famille normale.

J'abaissai mes jumelles dans un soupire résigné. Puis je jetai un coup d'oeil à l'arme qui était postée sur le siège passager. Un chalumeau. Re soupire.

Ce qui me poussait à observer cette mère et sa fille prendre le repas du soir ?

C'était que je savais qu'en ville, récemment, des Changelings avaient débarqué. Assez par hasard. Il y avait trois jours, je me promenais dans le parc, et constatais que le comportement de certains enfants était bizarre. Dont la petite fille qui faisait face à sa maman, et mangeait docilement son repas, que j'étais en train d'observer.
Immédiatement, j'avais été alerte, et avais commencé l'enquête. D'autant plus, que les père des familles mouraient "accidentellement". Directement, je sus que j'avais à faire à ce genre de saloperies, qui faisaient tout pour que rien ne s'immisce entre la nourriture de l'enfant Changeling, et lui. Par nourriture, j'entendais bien évidemment la mère.

Après plusieurs interrogatoires, j'avais remarqué que le cou de ces pauvres femmes était bleuté, et ponctué par des petits points qui étaient des trous. Comme une morsure circulaire.

A ce point de mon enquête, j'étais définitivement fixé sur ce à quoi j'avais à faire avec des preuves tangibles. Donc j'avais déduit que s'il y avait des gamins Changelings, il devait y avoir une mère, qui avait pris l'apparence d'une femme normale. De préférence, sans enfant, et sans mari. C'était leur m.o.

Alors j'avais tenté, aussi discrètement que possible, bon d'accord, en ayant vraiment l'air ridicule (me faire passer pour un vendeur de miroir...), de voir si je pouvais trouver la femme changeling. Mais nada. Toutes mes suspectes étaient parfaitement normales. Aussi, je n'avais strictement aucun indice sur qui porter mes recherches.

Donc la seule chose d'utile que je pouvais faire, c'était de surveiller ces familles dont l'enfant n'en était pas un. Je savais que les Changelings ne tuaient pas les mères, ils avaient besoin d'elles pour se nourrir, gentiment mais sûrement. Et à un moment, elles n'avaient plus aucune énergie pour se défendre contre des rhumes ou autre, et mouraient, de la même façon que les enfants face à des striges, sauf que c'était de façon beaucoup beaucoup plus lente.

Par conséquent, ce que je faisais, c'était que j'allais vers les parents où j'étais sûr que l'enfant était anormal, et prétextait un virus dangereux et qu'il me fallait l'emmener. Avec ma plaque de police, et ma réputation je n'avais pas trop de mal à leur faire gober cette histoire. Mais là n'était pas le problème. Les Changelings voyaient le danger, et étaient résignés à me suivre, et faisaient tout pour rester. Aussi, je n'avais réussi qu'à maîtriser trois Changelings, alors que des dizaines de maison étaient concernées.

La seule manière que j'avais de me débarrasser de ces saletés en un coup, était de trouver la mère, et de la brûler vive. Automatiquement, tous ses enfants mouraient avec. Mais vu que j'étais au point mort niveau recherche, j'essayai de sauver des vies autrement, même si la tâche était quasiment impossible.

Du moins... en mentant. Alors... j'essaierai de dire la vérité. Toute la vérité. Mais en second recours. Si la fille refusait totalement de m'accompagner, et que la mère s'opposait. Au pire, je passerai pour un dingue. Au mieux, je sauverai une vie. Ca valait le coup d'essayer.

Par conséquent, légèrement récalcitrant à la tâche qui m'incombait, je sortis de mon Impala, en prenant soin de caler mon chalumeau dans une poche de ma veste en cuir, et d'aller à la porte. J'attendis un moment, soupirant pour me donner contenance et courage, et sonna en attendant attentivement.

Ce que j'allais dire ? C'était simple : première stratégie : le mensonge en espérant que cela serait suffisant. Deuxième stratégie : la vérité, en espérant que cela convaincrait. Troisième stratégie ? L'action... en espérant ne pas me faire tuer par une mère protectrice.

J'interrompis soudainement de penser aux différents scénarios, car la porte venait de s'ouvrir, et décidai de me présenter immédiatement, pour laisser un minimum de temps à la mère de réfléchir.

"Bonsoir ! Je suis l'agent Blackwell. Navré de vous déranger à une heure aussi tardive, mais il semblerait qu'un dangereux virus sévisse et représente un danger pour les enfants. Je suis mandaté par le Département de la Santé pour les amener à l'hôpital pour des examens approfondis.... Pourrais-je voir votre fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 51
METIER : Libraire
VOS ENVIES : rentrer à la maison, m'assurer qu'elle va bien, le venger
SITUATION CIVIL : Mère célibataire
PSEUDO : Damage Imminent
CELEBRITE : Sarah Michelle Gellar

MessageSujet: Re: Let's Burn The Baby ! [PV]   Jeu 5 Juil - 7:59


    KENTON & ANALYNN
    « Let us go ! »


Une routine qui s'était installée depuis belle lurette la journée continuait son cours. Mon réveil avait été à la même heure que les autres jours, mon petit-déjeuner aussi, la douche ensuite puis le réveil de Skye pour finir. Lorsque ses yeux bleus s'ouvrirent, j'eus comme à chaque fois un pincement au coeur. Qu'elle pouvait lui ressembler... Un soupire de regret, je lui avais laissé ses céréales et tout ce qui allait être nécessaire pour son petit-déj' sur la table avant de lui souhaiter une bonne journée de cours. Même si c'était la fin, je la préférais au lycée que dehors. Là où les psychopathes pouvaient trainer, ainsi que les vampires chanceux de pouvoir sortir le jour. Prenant ma voiture, je partis pour la librairie, où mon stagiaire serait surement déjà là.

La journée à la librairie a donc été totalement tranquille. Quelques clients réguliers venus pour lire quelques ouvrages tranquillement avant d'en acheter. Le stagiaire toujours autant à fond dans son travail m'apportant une aide des plus appréciés. Je pensais de plus en plus à le prendre avec moi en tant que salarié, me demandant quand j'allais lui en toucher quelques mots. Prenant mes vitamines pour mon manque de tonus de ces quelques jours, lorsqu'enfin, je quittais la librairie après une journée de travail, je partis faire quelques courses pour le diner de ce soir histoire de préparer un plat que Skye adorait particulièrement.

M'attelant une fois les courses rangées et le plat de gratin préparés avec la salade de fruit comme dessert, il nous restait plus qu'à Skye et moi à nous mettre à table. Ce moment familial et quotidien m'apportait le sourire à chaque fois, même si la blonde face à moi je le savais allait finir par s'éloigner, comme toute jeune fille face à sa mère. Plus tard ce serait mieux je me porterais. Seulement ce n'était pas ça qui me faisait réfléchir, non, c'était plutôt ce sentiment d'être espionnées... observées qui ne me quittait pas. Faire comme si de rien n'était était donc ce que j'avais fait, histoire de ne pas inquiéter ma petite fille qui n'avait probablement pas capté cela.

Skye regardait Slumdog Millionnaire à la télé, comme si c'était le meilleur film de l'année tandis que je m'activais à faire la vaisselle, ne m'attendant surement pas à entendre la sonnette retentir. Qui cela pouvait-il être ? Je m'essuyais les mains avec le torchon à ma droite avant d'aller ouvrir la porte. « Bonsoir ! Je suis l'agent Blackwell. Navré de vous déranger à une heure aussi tardive, mais il semblerait qu'un dangereux virus sévisse et représente un danger pour les enfants. Je suis mandaté par le Département de la Santé pour les amener à l'hôpital pour des examens approfondis.... Pourrais-je voir votre fille ? »

Face à moi se trouvait un charmant jeune homme qui ne m'éveillait aucune confiance. Un virus ? J'haussais un sourcil. Pas très convaincue. Même pas du tout convaincue. Il n'y avait eu aucune référence dans les infos des derniers jours à un virus. Personne n'en avait parlé. Et je ne pouvais pas lutter contre cette impression bizarre. L'instinct maternel peut-être ? Ma fille... Je gardais tout de même la porte fermée à cet individu, il ne rentrera pas aussi facilement dans ma demeure, ma main tâtonnant du côté de la desserte placée à l'entrée, la méfiance était devenue un de mes traits les plus marquants.

« Skye ! » Criais-je, pour la faire venir. Il voulait voir ma fille ? Il ne l'apercevrait que très brièvement. Je la voyais venir vers moi, tranquille, sereine, tandis que alerte, j'étais prête à tout. « Vous vouliez voir ma fille ? Elle n'a pas l'air malade si vous voulez mon avis de mère, donc que nous voulez-vous ? » Cela ne pouvait être que lui qui avait guetté vers chez nous. Ce sentiment d'être observer quant nous étions à table ne m'avait pas quitté. Un pervers pédophile peut-être ? J'étais prête à choper le flingue dans la desserte si cela s'avérait être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 127
METIER : Lieutnant de police
VOS ENVIES : Tuer ce démon. A tout prix.
SITUATION CIVIL : Célibataire
PSEUDO : Ken
CELEBRITE : Jensen Ackles

MessageSujet: Re: Let's Burn The Baby ! [PV]   Dim 5 Aoû - 21:28

Une porte s'ouvrit, puis j'eus droit à la vision d'une femme, de taille moyenne, aux cheveux châtains clairs et paraissant pas mal jeune, bien qu'elle arborait un visage marqué par l'expérience de la vie. Peut-être avait-elle trente ans, au grand max. Je fus quelque peu... surpris par la prestance de cette femme que je m'apprêtais à saluer d'une poignée de main. Cependant, je ne le pus, une séparation subsistant entre la mère et moi. Et là je remarquai qu'en effet, cette dernière paraissait déjà de premier abord méfiante, rien que par l'air avec lequel elle me jugeait. Du moins, ce fut ainsi que je le ressentis.

Il me fallait faire au mieux... Aussi, une fois ma tirade finie, j'affichai la plus sérieuse des têtes possibles et ne quittai pas des yeux la jeune femme... Qui réagit plutôt normalement à mes propos... Ce qui équivalait à dire que c'était mal parti pour moi.

Et ouais, le haussement de sourcil sceptique, comme première réaction à cette présentation rapide, n'était jamais, jamais bon signe. Elle avait des doutes, ça se voyait... Bon aussi, je ne pouvais le lui reprocher. Voir un badaud débarquer dans la soirée, proclamer devoir voir votre enfant pour ensuite l'emporter loin, très loin, même avec une vraie plaque de police, était difficile à faire passer.

De plus, aucune information officielle pouvait approuver mes dires. Aussi, je ne pouvais compter absolument sur rien, à part mon charme. Qui se révélait bien inefficace. Même si j'eus droit de voir l'enfant s'approcher bien sagement de la porte d'entrée, tout en restant loin de ma personne.

« Vous vouliez voir ma fille ? Elle n'a pas l'air malade si vous voulez mon avis de mère, donc que nous voulez-vous ? »

Mon regard verdoyant alla se planter dans celui de même couleur de la mère, avant de partir vers celui bleu de la jeune fille... qui n'affichait strictement aucune émotion. Elle était là, stoïque, plusieurs mètres devant moi et me regardait comme on regarderait un insecte à écraser...

Damn it.

La tâche allait vraiment être dure.... Ma première stratégie avait manifestement bien foiré, et tenter de peaufiner mon mensonge pour rendre dupe la mère était une utopie. Au vu de la détermination présente dans ses iris, elle n'était pas du genre à avaler n'importe quoi.

Aussi, j'esquissai un sourire hypocrite à cette saleté de Changeling qui me regardait toujours aussi froidement, avant de reprendre une contenance plus sérieuse alors que je me rapprochais de la porte. Je pris soin de susurrer, pour éviter que la chose m'entendît.

"Ok. Ce que je veux, c'est vous aider vous et votre fille... Ecoutez-moi juste deux minutes, et après vous pourrez me virer à coups de pieds aux fesses..."

La finesse n'était pas mon point fort, cela se voyait, mais je voulais vraiment que la demoiselle "Grayson" puisse entendre toute l'histoire, car je ressentais bien qu'elle n'allait pas tarder à m'envoyer paître. Aussi je continuai dans ma lancée. Pourr tenter de la mettre un peu plus en confiance, en parlant du cas....

"Peut-être n'avez-vous pas remarqué de symptômes physiques mais... "Skye" n'est plus "Skye" depuis environ une semaine, n'est-ce pas ? Elle ne joue plus avec les autres enfants, elle ne bringue pas, ne crise pas et elle cherche votre présence constamment..."

J'offris le regard le plus convaincu que j'aie pu pour tenter de faire adhérer la châtain clair à mes paroles, bien que je savais mes chances maigres.... mais si cette mère connaissait bien sa vraie fille, forcément, elle avait dû remarquer ces changements... Et au fond d'elle, devait naître une sorte de sentiment étrange que je disais la vérité. Du moins, l'espérai-je...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let's Burn The Baby ! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's Burn The Baby ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les alentours :: Lexington District :: Les maisons-